logo Les mots d’une planète

Laurence et Nicolas, portrait croisé d’un couple quézalien

Cette fois-ci, ce n’est pas un mais deux portraits que vous aurez ! Ils sont tous les deux partenaires Quezalim et en couple dans la vie. Pourtant, ils ne sont pas associés et n’ont pas la même activité.

Elle, c’est Laurence. C’est elle qui est entrée dans l’aventure Quezalim en premier. Et c’est lui, Nicolas, qui va poursuivre avec le projet nouvelle mouture.

Tous les deux m’emmènent dans des univers que je ne connais absolument pas. Peut-être que vous si. En tout cas, je vous invite à lire, vous découvrirez certainement des choses !

À l’origine était Laurence !

Laurence a rencontré Frédéric au BGE Limousin-Poitou-Charentes.[1] Elle avait suivi leur accompagnement pour créer sa micro-entreprise dans l’univers des médecines alternatives. Lui aussi avait collaboré avec eux pour construire son projet.

C’est plus particulièrement lors d’une conférence, qu’elle a donnée en fin de parcours, que son approche a attiré l’ouïe de Frédéric et qu’il lui a présenté son idée. Elle a trouvé le projet porteur et innovant. Elle lui a dit qu’elle était partante et de la recontacter dès qu’il serait finalisé.

Il l’a rappelée, elle a tenu sa promesse et aujourd’hui, elle peut donc décemment dire qu’elle est une partenaire historique de Quezalim !

Pourtant, avec la nouvelle orientation du projet, elle va quitter l’aventure. Sans regret. Cela ne correspond plus à ses attentes. D’autant plus que, bien qu’il y soit rentré après elle, son compagnon, Nicolas, se retrouve bien dans la nouvelle formule et il va continuer le partenariat.

C’est bien elle le lien entre eux trois !

Il faut dire qu’elle a fait la connaissance de Nicolas quasiment en même temps que celle de Frédéric. C’était lors d’un salon des minéraux à Rilhac-Rancon. D’abord attirée par les minéraux de son étal, elle a ensuite apprécié sa manière de les présenter et enfin, l’homme qui se cachait derrière. Quand la boutique Quezalim a ouvert ses portes, un peu plus d’un an plus tard, il a paru naturel à Nicolas de rejoindre le navire.

[1] BGE est l’acronyme de « ensemBle pour aGir et Entreprendre ». C’est une association à but non lucratif spécialisée dans l’accompagnement des porteurs de projets d’entreprise. Les bureaux pour la Haute-Vienne se trouvent 25 Cours Jean Pénicaud – 87000 LIMOGES

Pierres du Portrait Laurence et Nicolas, portrait croisé d’un couple quézalien
Pierres du Portrait Laurence et Nicolas, portrait croisé d’un couple quézalien

Dans leur ancienne vie, cette rencontre n’aurait pas eu lieu

Ni l’un ni l’autre n’avait la même activité qu’aujourd’hui.

Laurence vient du monde des médias. Elle travaillait pour la régie publicitaire d’un quotidien régional. Cela a duré dix ans. Puis elle est devenue conseillère commerciale dans le domaine de la formation professionnelle pendant cinq ans. C’est sur les derniers mois de cette expérience professionnelle qu’elle a rencontré une autre des partenaires Quezalim, Christelle Caron. Celle-ci devenait sa remplaçante.

Entre ces deux jobs, l’histoire est plus noire. Laurence subit un burn-out extrêmement sévère. Pour s’en relever, elle se tourne entre autres vers les arts martiaux. Son professeur lui fait découvrir le qi-qong, le reiki-shamballa et sa philosophie. En pratiquant, elle « s’ancre », elle sent aussi qu’elle porte cela en elle. Cela prend un peu de temps pour passer le cap, mais elle lâche tout, se forme et crée son entreprise, Akeness Lacouche Laurence, en 2018.

Entre ses deux vies, bien des différences : son alignement d’abord, son apaisement ensuite, sa garde-robe enfin comme elle le souligne avec humour !

Quant à Nicolas, il a changé de carrière seulement via sa passion pour la beauté des minéraux. Au départ, il n’avait aucune connaissance en lithothérapie, il y était même sceptique. Les pierres, des pouvoirs énergétiques, quelle idée !

Avant sa reconversion, il était boulanger-pâtissier. Il a travaillé en France, mais aussi à l’étranger. Après un rapide passage au Canada – qu’il n’a pas poursuivi faute de visa –, il a travaillé en Suisse puis en Norvège. Globe-trotter, il a réalisé plusieurs autres voyages dont la Thaïlande et Madagascar. Surtout Madagascar qu’il affectionne et où il s’est rendu deux fois.

Ému par ce pays et poussé par l’intermédiaire d’un ami français s’installant là-bas, il devient en métropole grossiste en minéraux. Il passe son temps sur la route, toujours rassuré et convaincu par la qualité et l’éthique de ce qu’il vend. Puis Nicolas a envie de « se poser ». Il passe alors de grossiste à marchand au détail, commence à se faire connaître sur les marchés.

Et c’est ainsi qu’il rencontre Laurence !

Aujourd’hui, La Vie !

Et le sens est fort, parce que c’est le nom du lieu-dit où ils habitent depuis quelques mois.

Aujourd’hui, Nicolas continue de faire le commerce des minéraux en provenance de Madagascar. Ce qui le différencie de bon nombre de ses confrères, et il y tient, c’est qu’il connaît la provenance exacte de chacune des pierres. Il sait aussi dans quel atelier elles sont passées, qui les a touchées, a préparé leur envoi. C’est son impératif : pouvoir donner à chacun de ses clients la traçabilité exacte de leurs achats, être certain que personne n’est exploité sur la chaîne.

La lithothérapie, il ne s’y est toujours pas formé, il ne veut pas. Il a des connaissances bien sûr, il détient des livres, s’y réfère. Mais quand un client lui expose son problème, il préfère lui laisser faire le choix du cœur, prendre le minéral qui lui parle. Il préfère cette croyance-là !

Et puis sa passion reste encore et toujours, avant les bénéfices énergétiques, la beauté de la pierre.

Aujourd’hui, Nicolas crée des bracelets, multiplie les marchés tout en restant en local. Il a aussi un groupe sur Facebook, NicoMinéraux qu’il anime et alimente. À son propre étonnement, il voit croître le nombre de personnes qui le suivent naturellement, tout comme celui des personnes qui le contactent par ce biais. Il a aussi des dépôts dans plusieurs points de vente et une clientèle habituelle de thérapeutes.
Alors le nouveau Quezalim, les présences dans les CSE, la rencontre de personnes qui s’intéressent ou qui n’auraient pas eu l’idée, il dit OUI ! Lors des premiers rendez-vous, il a déjà discuté avec une personne qui ne savait pas qu’il y avait une personne qui exerçait ce métier en local ! Une nouvelle cliente et la confirmation de l’importance de la démarche de Frédéric.

De son côté, après le début de son activité, Laurence a élargi son offre et continué de se former, par passion, par instinct et dans un seul but : permettre aux personnes qui la consultent d’être dans une démarche d’autonomie et de responsabilisation. Déjà, dans sa pratique du reiki, elle utilise plus le verbe que les mains. Le verbe est créateur.

Elle a élargi son offre donc. Elle s’est formée aux constellations familiales presque sur un coup de tête. Elle connaissait ces ateliers depuis très longtemps, a participé à de nombreux même et c’est à l’occasion d’une conversation entre amies qu’elle s’inscrit. Les transferts transgénérationnels l’intriguent ; les traumatismes qui se transmettent sur plusieurs générations, les questions laissées sans réponse et qui affectent les descendants l’interrogent. Et elle aime participer à les pacifier. La formation, qui dure neuf mois, est dense. Et ses premiers ateliers voient le jour début 2022.

Les runes et des galets peints aussi font partie de ses propositions. La complémentarité de ces différents outils permet de réellement lâcher le mental et de se laisser porter par ce qui est juste, par son âme et par son cœur, qu’elle, elle ne cesse d’écouter.

Ils n’ont pas tout pu dire ici de leur pratique, de leur métier, de leur passion. Les rencontrer, discuter, approfondir, ouvrir grand ses oreilles, c’est ce que je vous engage à faire. Vous êtes peut-être sceptique, vous avez peut-être peur. Au contraire, vous êtes déjà totalement convaincu par ces domaines. Quelle que soit votre situation, n’hésitez pas, allez à leur rencontre, écoutez et découvrez Laurence et Nicolas !

Pour les retrouver :

Laurence

Page Facebook de Laurence : Akeness Lacouche Laurence

Site internet de Laurence 

Coordonnées téléphoniques : 0624964123

Nicolas

Page Facebook de Nicolas : Nico Minéraux

Coordonnées téléphoniques : 0786466781

Vous avez une idée, un projet, contactez-moi !

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER

Livre Sabrina Money profil
Nouvelles

CAMILLE

J’étais convaincue que c’est seulement en ayant de l’argent que je pourrais faire ce que je voulais quand je le voulais. Pourtant, c’est bien quand

Portrait Karina Jaouhari Limoges
Portraits d'entrepreneurs

Portrait Karina Jaouhari

Une pâtisserie à part dans un lieu commun – Karina Jaouhari – C’est dans le salon de thé de sa pâtisserie qu’elle me donne rendez-vous.

Retour en haut