logo Les mots d’une planète

Les fausses attentes de la biographie, parlons-en !

Samia Riffaud, dont vous pouvez retrouver l’interview ici  nous l’a rapidement évoqué quand elle a expliqué comment s’était passé l’écriture de la biographie de ses parents, mais allons plus loin !

Et puis d’ailleurs, cela peut se passer différemment d’une personne à l’autre…

Déjà, il y a la première rencontre entre vous et moi :

  • Vous : vous pouvez être celui qui commande la biographie de vos parents, d’un membre disparu de votre famille ou de vous-même ;
  • Moi : je serai celle qui non seulement recueillera les éléments, mais celle qui les mettra en forme selon VOS attentes !

Qu’est-ce que je veux dire par là ?

Si vous commandez la biographie de vos parents, c’est certainement que vous souhaitez y trouver quelque chose que vous n’avez pas, un élément que vous ne détenez pas, une trace qui vous manque ou que vous vous voulez conserver.

À nous de déterminer ensemble ce que vous “pensez” trouver à la fin : un recueil de faits de vie, un livre d’impressions et de réflexions sur l’existence (j’ai un travail en cours qui s’approche de ça).

À moi par contre de vous rappeler un fait ô combien important :

Je ne pourrai pas forcer vos parents à raconter quelque chose qu’ils n’ont pas envie de dire !

Dans la pratique donc, la biographie que j’écrirai et que vous découvrirez sera le reflet de ce que la personne dont vous souhaitez conserver la trace m’aura livré.

Comme l’a dit une collègue :

Je ne suis pas là pour chercher le scoop, je ne suis pas journaliste !

Eh oui, il peut arriver que l’on s’imagine des choses, qu’on rêve un aïeul en héros, qu’on pense que son père ou sa mère a fait ceci ou cela, qu’il nous cache des choses. Parfois c’est vrai, parfois c’est faux. Et l’histoire en est pourtant toujours aussi belle, parce que c’est la sienne, parce que c’est la vôtre, parce qu’elle est unique !

À moi par contre de conserver cette posture très importante :

Vous connaissez déjà la personne sur qui j’écris !
Vous connaissez déjà tellement de choses sur elle : à moi de le mettre en œuvre avec cela en tête !

Et ça change tout !

Aviez-vous en tête ces nuances ?

 

Vous avez une idée, un projet, contactez-moi !

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER

Livre Sabrina Money profil
Nouvelles

CAMILLE

J’étais convaincue que c’est seulement en ayant de l’argent que je pourrais faire ce que je voulais quand je le voulais. Pourtant, c’est bien quand

Portrait Karina Jaouhari Limoges
Portraits d'entrepreneurs

Portrait Karina Jaouhari

Une pâtisserie à part dans un lieu commun – Karina Jaouhari – C’est dans le salon de thé de sa pâtisserie qu’elle me donne rendez-vous.

Retour en haut